La grande fête de Tarija

   

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2021 (16.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Jaime Cusicanqi, 2017 :

La grande fête de Tarija a lieu dans la ville de Tarija, dans le sud-est de la Bolivie. Célébré chaque année en août et en septembre, il se compose de processions religieuses, de festivals de musique, de compétitions et de feux d’artifice en l’honneur de Saint Roch. La fête tire ses origines dans la période coloniale, lorsque les habitants de la ville imploraient le saint de soigner les épidémies et les maladies pour protéger leurs proches. Fondée sur la religion et la foi, cette pratique a été préservée et transmise au sein des familles de la communauté catholique. Pendant la fête, les processions traversent les principales rues de Tarija, visitent cathédrales, temples et églises, tandis que les croyants expriment leur dévotion par des danses, de la musique et des prières. Les pèlerins, vêtus de masques et de costumes colorés, jouent de la musique et exécutent des danses. Les voisins décorent les temples et les rues où doit passer la procession, et organisent des activités culturelles et sportives. La grande fête de Tarija se caractérise par son artisanat religieux, ses plats traditionnels et l’absence d’alcool. En plus de son aspect religieux, il s’agit d’une date importante dans le cycle annuel de production agricole, car il marque la fin de la saison sèche hivernale et le début de la période de production.

Top