Le chant à plusieurs voix visoko de Dolen et Satovtcha, Bulgarie du Sud-Ouest

   

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2021 (16.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2013 by Ministry of Culture of the Republic of Bulgaria :

Le Visoko est une pratique traditionnelle qui consiste en un chant polyphonique spécifique aux villages bulgares de Dolen et de Satovcha dans la région de Blagoevgrad. Il existe trois types de chants polyphoniques typiques du Visoko : le chant grave, le chant aigu, et le mélange des deux. Le chant grave se compose d’une mélodie continue chantée par deux parties vocales. Le chant aigu se compose également de deux parties vocales, mais se caractérise par des cris répétés de la part des deux voix, une octave au-dessus de la tonalité de base. Ces cris sont suivis d’une descente harmonique et d’une répétition des paroles chantées dans un registre plus grave. Le troisième type de Visoko implique une combinaison de chants graves et aigus, avec quatre parties vocales. Les paroles du chant Visoko évoquent généralement la nature. Dans le passé, les chants Visoko, également connus sous le nom de chants d’été, étaient réalisés en extérieur par les femmes travaillant dans les champs. Tout en effectuant les récoltes ou le travail de la terre, un groupe de femmes lançait un chant Visoko depuis un champ, et un second groupe répondait dans un autre champ. De nos jours, les principaux pratiquants du Visoko sont des femmes et des filles dans des groupes de chant provenant des centres communautaires locaux des deux villages. Le chant polyphonique aigu est un marqueur d’identité important au sein des communautés de Dolen et de Satovcha. Cette tradition très appréciée les démarque des villages voisins.

Top