Image du projet de sauvegarde intitulé
© UNESCO
27 janvier 2022

En avril 2020, l’entité Patrimoine vivant a lancé une enquête en ligne pour saisir l’impact de la pandémie de COVID-19 dans le monde. Le rapport “Le patrimoine vivant face à la pandémie de COVID-19’ résume les résultats de l’enquête et les défis et opportunités pour le patrimoine vivant pendant cette crise. En outre, trois recommandations clés fournissent des indications essentielles sur la manière d’intégrer le patrimoine vivant dans les plans de redressement post-pandémie. Les bureaux hors siège de l’UNESCO ont lancé huit projets pilotes basés sur les recommandations mentionnées ci-dessus.

Dans le cadre du projet pilote Patrimoine culturel immatériel transmédia pour le développement durable, le Bureau de l’UNESCO à Quito a imaginé une plateforme digitale proposant des ressources numériques (vidéos, podcasts et photos de haute qualité) sur les éléments du patrimoine vivant en Bolivie, Colombie, Équateur et Pérou. Conçue comme un outil de partage de connaissances et d’apprentissage entre pairs sur la contribution du patrimoine culturel immatériel au développement durable, la plateforme se concentre également sur les effets et les impacts de la pandémie de COVID-19 sur le patrimoine vivant. Le matériel audiovisuel est présenté en relation avec les Objectifs de développement durable (ODD) et leurs quatre piliers - Planète, Personnes, Prospérité et Paix. Il souligne avec succès comment le patrimoine vivant peut être une source d’adaptation et de résilience pour les détenteurs et leurs communautés.

Parmi la documentation présentée sur la plateforme, on trouve des exemples d’éléments du patrimoine culturel immatériel basés sur des visions du monde et des pratiques de soins et de gestion durable des ressources naturelles. Des exemples de patrimoine vivant qui renforcent la cohésion sociale et constituent des outils de résilience sont également présentés. Une attention particulière est accordée aux pratiques fondées sur le concept andin de “buen vivir” (“bien vivre”) qui montrent d’autres façons d’entrer en relation les uns avec les autres, contribuant ainsi à la prospérité des communautés et au bien-être social.

La plateforme est désormais disponible ici.

Articles connexes

Top